Breaking News
Vous êtes ici: Accueil » Les Débats du Press Club » Les débats du Club – 28/02/17 – Ils réinventent le métier de journaliste
Les débats du Club – 28/02/17 – Ils réinventent le métier de journaliste

Les débats du Club – 28/02/17 – Ils réinventent le métier de journaliste

Mardi 28 février 2017 de 18h45 à 20h00

Invités : Eric FOTTORINO, co-fondateur de l’hebdomadaire Le 1 – Florence MARTIN-KESSLER, rédactrice en chef de Live Magazine, Patrick de SAINT-EXUPERY, rédacteur en chef de XXI.

Animé par : Christophe Bys – L’Usine Digitale

Alors que les sondages montrent de façon récurrente une défiance toujours plus grande des Français à l’égard des médias, nos invités ont compris bien avant les autres que le journalisme, s’il ne se réinventait pas, allait devenir inutile et hors sujet pour un public qui s’informe autrement. Ils ont compris qu’il fallait repenser la fonction et la mission des journalistes dans un écosystème où l’information se partage et où le citoyen devient lui-même créateur de contenus.  Ils ont compris que face aux médias qui se ressemblent de plus en plus il fallait se différencier.
Elle a lancé  »Live Magazine »est un journal parlé, vivant et éphémère, sans enregistrement sonore ni visuel qui permet à des journalistes de raconter sur scène leurs sujets. Une initiative qui réconcilie les journalistes malmenés par des rédactions en crise avec leur lectorat.
Ils se sont lancés dans le Slow Journalism, un journalisme qui prend son temps et qui mise sur une actualité qui dure. Eric Fottorino a co-fondé Le 1 avec avec Laurent Greilsamer et Natalie Thiriez une publication innovante dans la forme – une unique feuille pliée – comme sur le fond : Le 1 ne traite qu’un seul grand thème d’actualité à travers les regards d’écrivains, de chercheurs, d’experts et d’artistes. Il ne laisse aucune place à la publicité et se veut exclusivement « un journal de lecteurs ». Patrick de Saint-Exupéry, a lancé une revue de journaliste, XXI, qui est une des réussites les plus surprenantes de la presse ces dernières années, avec 45 à 50 000 exemplaires vendus à chaque numéro, et qui a suscité plus de 20 revues concurrentes.

Vous devez être membre du Press Club pour pouvoir vous inscrire.
Utilisateur

N° adhérent

Les commentaires sont fermés.